+41 (0)21 800 30 83 contact@megasocialfoundation.org

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vivons actuellement une période inédite en raison du coronavirus qui contraint la moitié de la population mondiale à vivre confinée chez elle.

Pour limiter la propagation de la maladie, il est indispensable de se laver régulièrement les mains, d’avoir une bonne hygiène et de respecter une “distance sociale” entre les individus (de 1 à 2 mètres selon les pays). C’est en restant chez nous que nous protégeons les personnes à risque pour qui cette maladie peut malheureusement s’avérer létale. C’est en respectant les consignes sanitaires que nous aidons le personnel médical et paramédical à effectuer au mieux leur travail, plus que jamais nécessaire et vital.

 

Comme vous le savez certainement, le Covid-19 est particulièrement dangereux pour les personnes âgées de plus de 65 ans et pour celles ayant des pathologies respiratoires ou cardiaques. De plus, les cancers, le tabagisme, l’obésité, le diabète, la pollution ou encore l’asthme sont des facteurs aggravants. Cela fait donc une proportion importante de la population, et de vos proches, qui courent un grand risque avec ce virus.

A cela s’ajoute une partie de la population non négligeable mais pourtant trop souvent oubliée, les individus en situation de pauvreté. N’oublions pas que cela concerne 9,3 millions de personnes en France (14,7% de la population) et 1 million en Suisse (12% de la population), dont beaucoup de jeunes enfants. Cette population subit de plein fouet la crise actuelle, qui la rend encore davantage invisible.

Tout d’abord les lieux publics dans lesquels ils pouvaient se restaurer, se reposer, trouver du réconfort, de l’aide ou un abri sont majoritairement fermés (centres d’accueil, parcs, lieux de restauration bienveillants ou à bas coûts, centres d’accueil pour enfants) et beaucoup de maraudes sont annulées. Heureusement la solidarité continue et des initiatives fleurissent aussi, rejoignez-les si vous êtes en bonne santé!

Ensuite, l’école à domicile peut être une formidable aventure dans laquelle les enfants embarquent leurs parents,  l’occasion de se (re)découvrir, de partager des savoirs et d’apprendre ensemble. Mais comment cela va-t-il se passer pour des familles sans équipement internet ou informatique (car oui, il y en a encore beaucoup au 21ème siècle dans les pays dits développés), des parents illettrés ou qui ne parlent pas la même langue, des parents qui ne maîtrisent pas l’informatique? En France, le Ministre de l’Éducation Nationale a annoncé avoir “perdu la trace” de 5 à 8% des élèves… Il est urgent de mettre en place des moyens techniques et humains pour que tous les élèves aient un accès égalitaire à l’école, sans quoi le fossé des inégalités sociales sera abyssal en sortie de crise.

  • Outils mis à disposition gratuitement pendant le confinement : Bibliothèque sans Frontières ouvre son incroyable bibliothèque numérique; Kokoro propose sa méthode d’apprentissage de l’anglais;
  • Le Centre vaudois d’aide à la jeunesse recherche des ordinateurs et smartphones pour aider les jeunes précarisés;
  • Positive Planet a besoin de soutien pour lancer sa plateforme de formation en ligne pour les futurs entrepreneurs des quartiers sensibles;
  • Break Poverty Foundation, Emmaüs Connect et le Collectif Mentorat se mobilisent pour fournir ordinateur et connexion internet à 10.000 jeunes, afin d’éviter la rupture scolaire.

D’autre part, les violences domestiques explosent (+32% en une semaine en France), on peut craindre le pire pour une personne confinée avec son bourreau… Les violence domestiques ont fait 149 morts en France en 2019 et  1 enfant sur 5 subirait des violences ou abus. la Suisse n’est pas en reste avec 29 morts de violence domestique en 2019 et environ 300’000 personnes âgées maltraitées. Sachez qu’un protocole a été mis en place dans les pharmacies où les victimes peuvent réclamer de l’aide, notamment en demandant des “masques 19” (code permettant de se signaler discrètement), ainsi que dans certains centres commerciaux. Les numéros dédiés et gratuits sont toujours en service. Si vous êtes témoin d’une situation de violence, ne laissez pas une personne rester enfermée avec son agresseur, aidez les victimes et signalez les agresseurs.

  • Pour la France : 17 (urgences), 3919 (Violences Femmes info), 0800059595 (Viols Femmes Informations), 119 (Enfance en danger), 114 (par SMS), 39 75 (accueil parisien), 144 (par SMS), App-Elles®.
  • Pour la Suisse : 117 (urgences), 144 (ambulances), 143 (La Main Tendue), 0848 00 13 13 (personnes âgées), 021 6207676 (Centre MalleyPrairie).

N’oubliez pas, pour sauver des vies il faut rester chez soi et respecter les règles de distance sociale… tout en continuant à maintenir le lien social et à aider ceux qui en ont le plus besoin!